1.2. Les Conférences internationales de la Paix de La Haye (1899 ; 1907)

La première conférence de La Haye (également appelée Conférence internationale de la Paix) est une conférence intergouvernementale organisée à La Haye en 1899 à l’initiative du tsar Nicolas II de Russie. Elle réunit du 18 mai au 29 juillet 1899 les représentants de 26 États, dont certains sont des figures notoires du mouvement de la paix, tels les Français Léon Bourgeois et Paul d’Estournelles de Constant ou le Belge Édouard Descamps, dont le projet élaboré dans le cadre de l’Union interparlementaire a servi de base aux discussions sur la création d’une cour permanente d’arbitrage. C’est sur ce point d’ailleurs que la conférence de La Haye a produit ses meilleurs résultats, échouant complètement dans son objectif initial de réduction des armements : elle adopte une Convention pour le règlement pacifique des conflits internationaux qui codifie l’arbitrage facultatif et crée une Cour permanente d’arbitrage.

Une seconde Conférence internationale se tient à La Haye du 15 juin au 18 octobre 1907 et réunit 44 des 57 États officiellement reconnus souverains à cette époque. Loin des espoirs que certains pacifistes avaient placés en elle, ces puissances ne parviennent toutefois pas à s’accorder sur un traité mondial d’arbitrage obligatoire, ni sur la création d’une véritable Cour de justice internationale, telle qu’elle était proposée par la délégation américaine.