2.3.7. Comité d’étude et de propagande pour l’État-Pax

Créé au printemps 1917 à Paris, le Comité d’étude et de propagande pour l’État-Pax, présidé par Adolphe Carnot, entend militer pour la création d’un organisme international judiciaire, militaire et financier, l’État-Pax, dans le but d’assurer la sécurité des peuples.

Archives

Fonds André Honnorat. Notes et documents relatifs à la Société des Nations
4/DELTA/RES/0109
1917-1919
1 carton
Documents émanant de divers mouvements visant à promouvoir le projet d’une Société des Nations et son organisation. Concernant la Société pour l’État-Pax : une enveloppe à l’en-tête du Comité d’étude et de propagande pour l’État-Pax, accompagnée d’une brochure « Proposition pour une conclusion juridique du conflit mondial de 1914 et la liquidation des charges de guerre sans impôts ni emprunt », ainsi qu’une brochure présentant l’État-Pax ; une lettre à A. Honnorat (1868-1950) de A. Carnot et une brochure du « comité d’initiative pour préparer les moyens de liquider les charges de la guerre sans impôts ni emprunts » annonçant une réunion en juin 1917.

Ouvrages publiés par le Comité d’étude et de propagande pour l’État-Pax

Comité d’étude et de propagande pour l’État-Pax ayant pour objet l’organisation de la paix universelle par la Victoire du droit…
Paris, imp. E. Cassegrain, 1917
O pièce 2330

“État-Pax”. Organisme international, judiciaire, militaire et financier : Rapports du comité d’études
Comité d’étude et de propagande pour l’État-Pax
Paris, Les Pages modernes, 1919
O 16418

[L’État-Pax]. L’exécution du traité de paix et la liquidation des charges de guerre ; [suivi de] Études politiques, juridiques, militaires et financières en vue de la création d’un organisme international pour assurer, avec l’indépendance et la sécurité des peuples : 1° l’exécution du traité de paix 2° La liquidation financière internationale de la guerre sans “Impôts ni emprunts” pour les peuples alliés, par “annuités sans intérêts” pour les États centraux
O pièce 16454
Comité d’étude et de propagande pour l’État-Pax.