2.7.1. Le mouvement ouvrier et la mouvance socialiste

2.7.1.1. Mouvements socialistes en Allemagne
2.7.1.2. Mouvements socialistes en Autriche-Hongrie
2.7.1.3. Mouvements socialistes en France
2.7.1.4. Comité pour la reprise des relations internationales
2.7.1.5. La mouvance anarchiste pacifiste
2.7.1.6. Conférences de Zimmerwald (1915) et de Kienthal (1916)

2.7.1.1. Mouvements socialistes en Allemagne

Archives

Tracts pacifistes allemands d’origine socialiste antérieurs à la Révolution
4/DELTA/0159
1914-1918
10 pièces
Tracts, extraits de presse, bulletins :
– Des Genossen Dr. Karl Liebknecht Brief an das Kommandanturgericht, 3. Mai 1916
– Hunger ! (Nieder mit dem Kriege ! hoch die internationale Solidarität des Proletariats)
– Hundepolitik
– Gebote der Stunde – Nr 1
– An den Vorstand der sozialdemokratischen Partei Deutschlands – Zur Erwiderung / Zur Abwehr (3 Juli 1915)
– Aux ouvriers et aux soldats de l’entente (31 octobre 1918) / (verso) To the workers and soldiers of the entente !
– Der Frauenbund der dt. Friedensgesellschaft…
– Die Carnegiestiftung für internationalen Frieden erlässt eine Erklärung.. ;
– Die wirtschaftliche Bedeutung der deutschen Friedensbewegung
– Frauenbund der deutschen Friedensgesellschaft – Bertha von Suttners letzter Brief an die deutschen Frauen
Consultable en ligne sur L’Argonnaute : cliquer ici.

2.7.1.2. Mouvements socialistes en Autriche-Hongrie

Archives

Mouvement socialiste (Fonds du BEPE)
F/DELTA/0801/46
253 pièces
Du 1erjanvier 1916 au 31 décembre 1919.

Dossier 01 – Autriche-Hongrie. Mouvement socialiste
67 pièces
Du 8 avril 1916 au 13 août 1919.
Articles de presse autrichienne, notamment de l’Arbeiter Zeitung concernant les activités du mouvement socialiste allemand en Autriche-Hongrie, ainsi que de leurs manifestations pacifistes ou antimilitaristes.

Dossier 02 – Guerre et paix. Socialisme austro-hongrois
123 pièces
Du 10 février 1916 au 29 mars 1918.
Coupure de presse, articles dont certains censurés, sur le mouvement socialiste pour la paix, les mouvements et manifestations contre la guerre en Autriche-Hongrie. Grèves pacifistes de 1918. Point de vue socialistes sur les événements et les responsabilités de guerre.

Dossier 03 – Guerre et paix. Socialisme austro-hongrois. Conférence Stockholm
63 pièces
Du 13 mai au 29 septembre 1917.
Le dossier porte sur la Conférence socialiste internationaliste de Stockholm de 1917, et notamment sur sa préparation.

2.7.1.3. Mouvements socialistes en France

Archives

Instances diverses de la SFIO (Fonds Alexandre)
GF/DELTA/RES/0098
1914 – 1918
23 pièces

SFIO : minorité pacifiste (Fonds Alexandre)
GF/DELTA/RES/0100
1915-1918
105 pièces
Correspondance.

France. Socialismes. Organismes
4/DELTA/1604
1904-1933
1 chemise comprenant 4 dossiers (33 pièces)
Correspondance et publications (circulaires, brochures, tracts, etc.) de diverses organisations socialistes engagées notamment dans le combat pacifiste et antimilitariste, en particulier durant la période de la Grande Guerre (comme par exemple le Comité pour la reprise des relations internationales). Les dossiers 2 et 3 sont consacrés en particulier à la question de la paix pendant la 1èreGuerre mondiale. Le dossier 2 est consacré au Comité socialiste pour la paix par le droit (5 pièces, 1918) qui soutient la majorité du parti socialiste. Le 3e dossier contient 20 pièces (1915-1919) sur les mobilisations antimilitaristes et pacifistes : tracts et brochures dont certaines reprennent des discours de figures de proue de l’engagement en faveur de la paix (Jean Jaurès, Marcelle Capy, etc.).

Direction de la Sûreté Générale. Contrôle général des services de police administrative
F/DELTA/RES/0043
1 dossier
Janvier 1918 – octobre 1918
Recueil de 10 rapports mensuels du service « Contrôle général des services de police administrative ». Comptes-rendus de surveillances policières, citant de nombreux noms de personnes et de lieux, à Paris et en régions. La surveillance des milieux pacifistes inclut ainsi, par exemple, celle des milieux anarchistes, socialistes et syndicalistes, de différentes catégories sociales (instituteurs, fonctionnaires, intellectuels, etc.) ou bien encore du Comité de défense syndicaliste et du Comité pour la reprise des relations internationales. De nombreux tracts pacifistes sont cités.
La troisième partie des rapports est consacrée à « La Propagande pacifiste ».

2.7.1.4. Comité pour la reprise des relations internationales

Le Comité pour la reprise des relations internationales est un comité pacifiste proche du syndicalisme ouvrier, fondé en janvier 1916 et dirigé par Alphonse Merrheim. Il constitue le cœur de l’opposition ouvrière à la guerre. Particulièrement actif par ses tracts et publications, il voit cependant son influence diminuer à partir de 1917 en raison de luttes intestines.

Archives

France. Socialismes. Organismes (Fonds Alexandre)
4/DELTA/1604
1904-1933
1 chemise comprenant 4 dossiers (33 pièces)
Le troisième dossier contient 20 pièces (tracts et brochures) sur les mobilisations antimilitaristes et pacifistes sur la période de 1915 à 1919. Concernant le Comité pour la reprise des relations internationales : Conditions d’adhésion et bulletin d’adhésion (janvier 1916) ; Aux organisations socialistes et syndicales, à leurs militants (janvier 1916) ; Aux peuples qu’on ruine et qu’on tue ! (1ermai 1916) ; Aux Fédérations ! Aux Sections ! (juin 1916) ; Section socialiste. Notre attitude (octobre 1916). Texte signé F. Loriot. ; Pour la révolution russe, pour la paix, pour la révolution sociale (février-mars 1917) ; Recto : Appel du Comité des députés ouvriers et soldats de Russie aux prolétaires de tous les pays. Petrograd, 27 mars 1917. Verso : Le premier mai. À bas l’Unions sacrée ! À bas la guerre ! (avril 1917).

Ouvrages édités par le Comité pour la reprise des relations internationales

Le Crime de l’oligarchie roumaine
Comité pour la reprise des relations internationales
1916
PS pièce 145

Qui a entraîné la France dans la Guerre ?
Comité pour la reprise des relations internationales
PS pièce 144 / PS pièce 1828

Circulaire de la minorité du parti socialiste
Novembre 1916
PS pièce 1849

Le Parti Socialiste italien et la guerre européenne
Paris, Comité pour la reprise des relations internationales
PS pièce 1656 / PS pièce 1710 / PS pièce 1830 / PS pièce 1855

Le socialisme et la guerre
Rappoport, Charles
Paris, Comité pour la reprise des relations internationales, 1917
PS pièce 143 / PS pièce 1658

Comité pour la reprise des relations internationales. Pour l’action, trois documents : 1° Manifeste de la 3conférence de Zimmerwald [Stockholm, 12 septembre 1917 Pour la paix] ; 2° Les Événements de Russie [Révolution d’octobre] ; 3° La Réponse de Trotsky au groupe socialiste parlementaire [français ; datée de Pétrograd, 29 décembre 1917]
Trotsky, Léon
Paris, 1917
PS pièce 147 / PS pièce 1829

Les traités secrets (1914-1917)
Comité pour la reprise des relations internationales ; Union of Democratic Control
Paris, Comité pour la reprise des relations internationales, 1918
S 3187 / S 55115 / S 52956

Jean Jaurès et les causes de la guerre
Comité pour la reprise des relations internationales
Paris, Fédération des Métaux, 1917
PS pièce 149 / PS pièce 1832 / PS pièce 1854

Les socialistes de Zimmerwald et la guerre
Paris, Comité pour la reprise des relations internationales, 1916
PS pièce res 184 / PS pièce res 115

Les peuples trahis
Union of Democratic Control ; Comité central pour la reprise des relations internationales
Berne, Impr. Coopérative, 1919
O pièce 44647

Périodiques édités dans la mouvance socialiste

La Voix des jeunes
Paris, Fédération nationale des jeunesses socialistes
4 P 182 / GF P 221 / MFM P 183
État de collection : vol. 1, n° 2 (1918) – vol. 1, n° 9 (1918) ; vol. 2, n° 10 (1919) – vol. 2, n° 13 (1919).
Sous-titré : Organe mensuel, puis organe mensuel de propagande et d’éducation socialiste.

Le Populaire socialiste internationaliste
Limoges, puis Paris
G F P 205 / F P 4049 / MFM 114
État de collection : n° 1 – n° 3 ; n° 6 ; n° 8 ; n° 10 – n° 14 ; n° 19 ; n° 22 ; n° 25 – n° 27 ; n° 29 ; n° 31 – n° 53 (1916) ; vol. 2, n° 54 (21 janv. 1917) – vol. 3, n° 91 (6 avr. 1918). Nouvelle série, vol. 1, n° 1 (11 avr. 1918) – n° 91 (avr. 1918).
Hebdomadaire qui devient à compter du 11 avril 1918, Le Populaire de Paris, quotidien « journal socialiste du soir ».

2.7.1.5. La mouvance anarchiste pacifiste

Périodique édité par des mouvements anarchistes

La Guerre sociale
Paris
GF P 40 / GF P 4390 / MFM P 227
État de collection : n° 181 (janv. 1915) – n° 544 (déc. 1915).
Journal hebdomadaire fondé en 1906, dirigé par Gustave Hervé proche des socialistes révolutionnaires et des anarchistes, résolument antimilitariste jusqu’au revirement militariste de Hervé vers 1912-1914. En 1916, le journal prend le titre de La Victoire.

Ce qu’il faut dire
Paris, Sébastien Faure (éd.)
GF P 168 / F P 2225
État de collection : vol. 1, n° 1 (2 avr. 1916) – vol. 2, n° 83 (22 déc. 1917).
Paraît tous les samedis de 1916 à 1917. Organe intérieur du mouvement « Ce qu’il faut dire ».

2.7.1.6. Conférences de Zimmerwald (1915) et de Kienthal (1916)

Organisée à l’initiative des partis socialistes italien et suisse, la Conférence de Zimmerwald est une réunion de socialistes internationalistes opposés à la guerre qui a éclaté en août 1914 et en désaccord avec l’adhésion à l’Union sacrée des partis socialistes officiels des pays belligérants. Elle se tient dans le village suisse de Zimmerwald du 5 au 8 septembre 1915. 38 délégués y sont présents, dont des représentants de la France (Merrheim et Bourderon, syndicalistes) et de l’Allemagne. Du 24 au 30 avril 1916 a lieu la Conférence de Kienthal, toujours en Suisse, qui est la suite de la conférence de Zimmerwald. 44 délégués sont présents. Lors de ces deux conférences émerge le principe de « paix blanche », c’est-à-dire de paix immédiate et sans annexion.

Archives

Socialisme et antimilitarisme (Fonds du BEPE)
F/DELTA/0788/22/028 – Presse suisse française 1916-1917 : politique intérieure
Du 7 mai 1916 au 13 décembre 1917.
93 pièces
Ce dossier sur le socialisme et le pacifisme couvre un laps de temps assez long. Il se compose essentiellement de journaux de la presse dite bourgeoise, loin d’être bienveillants envers les socialistes, tenus pour être des suppôts de l’antipatriotisme. Après la deuxième Conférence de Zimmerwald, en mai 1916, la presse relate différentes manifestations ayant dégénéré après l’intervention de l’armée, s’agissant pratiquement toujours de manifestations pacifistes ou antimilitaristes. Ces accès de violence ont lieu notamment à Zurich (plusieurs victimes en novembre 1917), La Chaux-de-Fonds et Genève. Le PS lance en août 1916 une initiative constitutionnelle demandant la suppression des tribunaux militaires.

Socialistes. Profiteurs. Ennemis (Fonds du BEPE Italie)
GF/DELTA/0143/25
1916-1917
385 pièces
Rapport du BPE. Les rapports internationaux du Parti socialiste. Congrès socialiste de Rome (27 octobre 1916). Les socialistes et la guerre. Le neutralisme. Préparation du congrès socialiste de Paris (1916). Conférence de Londres, Zimmerwald et Kienthal. Le problème du monopole du Parti socialiste dans la représentation du mouvement socialiste aux conférences internationales ; les positions et les interventions de l’Union socialiste italienne et des socialistes interventionnistes. La CGL, la Ligue des communes socialistes. Conflictualité sociale et sabotage de la guerre. Le congrès anarchiste de Ravenne. Dans tous les dossiers « Socialisme » et « Socialistes » nous trouvons principalement des matériaux d’une part sur (ou du) Parti Socialiste, mais aussi sur les socialistes interventionnistes (Union socialiste italienne, Salvemini, etc.), et, d’autre part, sur les antimilitaristes, tels les anarchistes et les syndicalistes révolutionnaires de l’USI.

Ouvrages autour des deux Conférences

Les socialistes de Zimmerwald et la guerre
Paris, Comité pour la reprise des relations internationales, 1916
PS pièce res 184 / PS pièce res 115

Seconde Conférence socialiste internationale de Zimmerwald, tenue à Kienthal (Suisse) du 24 au 30 avril 1916
Paris, Impr. spéciale du Comité pour la reprise des relations internationales, 1916
PS pièce 1851 / PS pièce res 100 (2) (R) (Al) / Q 18865 (5)

Zimmerwald und Kiental
Grimm, Robert
Bern-Belp, Promachos-Verlag, 1917
O pièce 9001

La paix de Stockholm
La Chesnais, P. G
Paris, Imprimerie du Palais, 1918
O pièce 365

Conférence socialiste internationale, Zimmerwald (Suisse), 5-8 septembre 1915
Merrheim, Alphonse, Bourderon, A
Paris, impr. de la Fédération des Métaux, 1915
PS pièce 1469 / PS pièce res 205 / PS pièce 300
Lettres aux abonnés de la Vie ouvrière. L’introduction est signée : A. Bourderon, A. Merrheim.

Un Coup d’oeil en arrière. Pierre Monatte. Lettre de démission au Comité confédéral (décembre 1914). Alfred Rosmer. Première lettre aux abonnés de la « Vie ouvrière » (novembre 1915). La Circulaire de lancement de la « Vie ouvrière » (avril 1919)
Rosmer, Alfred, Monatte, Pierre
Paris, éditions de la Bibliothèque du travail, 1921
S 2824 (2)

Comité pour la reprise des relations internationales. Pour l’action, trois documents : 1° Manifeste de la 3conférence de Zimmerwald [Stockholm, 12 septembre 1917 Pour la paix] ; 2° Les Événements de Russie [Révolution d’octobre] ; 3° La Réponse de Trotsky au groupe socialiste parlementaire [français ; datée de Pétrograd, 29 décembre 1917]
Trotsky, Léon
Paris, 1917
PS pièce 147 / PS pièce 1829