Archives par mot-clé : Ouvrages

3.13.1. Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté

La Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (Women’s International League for Peace and Freedom) est une association pacifiste et féministe créée en 1915 par Jane Addams (1860-1935) et Emily Greene Balch (1867-1961), ayant notamment milité, dans la période de l’entre-deux-guerres, pour le désarmement et contre l’exploitation et les discriminations, et dont la responsable de la section française était Gabrielle Duchêne.

Continuer la lecture de 3.13.1. Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté

3.13.2. Union mondiale de la femme pour la concorde internationale

Fondée à Genève le 9 février 1915 par Clara d’Arcis  (1879-1937) née Guthrie, avec la collaboration de 36 femmes de différentes nationalités, l’Union mondiale de la femme pour la concorde internationale est une association politique et interconfessionnelle. Son but est la paix par le développement de la responsabilité et de l’effort personnel. Pour ce faire, l’Union mondiale de la femme s’occupe de l’éducation de la femme et des enfants au travers de périodiques à destination des écoles et de brochures insistant sur la mise en œuvre du désarmement moral. L’Union a vraisemblablement cessé toute activité en 1957.

Continuer la lecture de 3.13.2. Union mondiale de la femme pour la concorde internationale

1.3.3. L’Institut international de la paix (Monaco)

Fondé en 1903 par le prince Albert Ier, à la suite du XIe Congrès universel de la Paix, l’Institut international de la paix a son siège à Monaco. Il est principalement actif dans le domaine de la propagande pacifiste. Il est dissous en 1924.

Continuer la lecture de 1.3.3. L’Institut international de la paix (Monaco)

3.14.4. Nicolas Politis

Diplomate et homme politique grec, Nicolas Politis (1872-1942) joue un rôle important parmi les juristes internationalistes. Délégué de la Grèce à la Conférence de la paix de Paris, signataire du Traité de Saint-Germain en Laye, il œuvre à la création de la Cour permanente de justice internationale de La Haye et est également très impliqué dans les commissions de la Société des Nations.

Continuer la lecture de 3.14.4. Nicolas Politis

3.14.5. Walther Schücking

Walther Schücking (1875-1935) est un homme politique libéral allemand, professeur de droit et premier juge allemand permanent à la Cour permanente de justice internationale de La Haye de 1930 à sa mort. Juriste pacifiste, favorable aux idées d’arbitrage et de conciliation internationale, il rejoint le Verband für internationale Verständigung (Fédération allemande pour la conciliation internationale) en 1911 et devient membre actif de la Deutsche Friedensgesellschaft, aux côtés notamment de Ludwig Quidde (1858-1941). En tant que juriste, il fait partie de la délégation allemande à la Conférence de la Paix de Versailles, mais il est déçu par les conditions du Traité de paix qui vont à l’encontre de ses principes de conciliation entre les nations. Membre du BIP et de l’Union interparlementaire, il milite activement en faveur de la Société des Nations au sein de la Deutsche Liga für Völkerbund.

Continuer la lecture de 3.14.5. Walther Schücking

3.15.2. Deutsche Liga für Menschenrechte (Ligue allemande des droits de l’homme)

Le Bund Neues Vaterland change de nom et devient en 1922 la Deutsche Liga für Menschenrechte, se rapprochant ainsi du modèle français de la Ligue des droits de l’homme, avec qui elle collabore étroitement.

Continuer la lecture de 3.15.2. Deutsche Liga für Menschenrechte (Ligue allemande des droits de l’homme)